Conseils

L’animation, chacun le reconnait aujourd’hui, joue un rôle clé dans l’institution, au même titre que le soin auprès des personnes âgées quel que soit leur dépendance. C’est le lien entre la vieillesse et la vie.
C’est une forme déterminante de plaisir dans la période de fin de vie.
L'institution se doit de tout mettre en œuvre pour garantir le maintien de l’autonomie, voire l’évolution favorable de la situation psychologique et physique du résident. Les nombreuses pathologies associées à l’allongement de la durée de vie rendent l’animation de plus en plus complexe, tant au plan de la motivation de la personne âgée que de ses capacités.
Comprendre ces pathologies et les comportements induits permet de développer des activités adaptées, motivantes et stimulantes pour le résident et donc pour l’animatrice.

Ce sujet est réservée à nos stagiaires ayant effectué cette formation. Il peut faire l'objet de questions concrètes, de réponses, d'échanges sous le contrôle de notre modérateur spécialiste du sujet: Monsieur Bernard Bourdet.
A vos claviers !

Modérateur: Bernard Bourdet

Conseils

Messagepar brigitte » Lun 3 Juin 2013 17:08

Bonjour,

J'aurais besoin de quelques conseils :

1 _ Une personne vient à mes animations et en est ravie, le problème, elle a beaucoup de mal à s'exprimer et fini rarement ses mots. J'ai donc du mal à comprendre ce qu'elle veut me
dire; cette personne consciente de son problème s'énerve. Comment résoudre ce problème et qu'elle attitude adopter.

_2 Une personne ne veut plus venir à mes animations car elle me dit mal dormir quand elle nous raconte ses souvenirs, pourtant elle nous amène d'elle meme des photos et nous les
commente de sa propre initiative.Comment la faire revenir à mes animations?

_3 Une nouvelle résidente est venue à mes animations, elle refuse de parler. Comment la mettre en confiance ?
brigitte
 
Messages: 2
Inscription: Mar 30 Avr 2013 17:54

Re: Conseils

Messagepar carodupre30 » Jeu 13 Juin 2013 14:25

Bonjour Brigitte,
On est toutes confrontées plus ou moins à ces situations et ce qui rend difficile notre métier d'animatrice en EHPAD c'est la diversité des pathologies.
Pour essayer humblement de répondre à ta première question, ce que je sais c'est qu'il ne faut surtout pas finir ses phrases à sa place au risque de la frustrer et de mal interprêter. Ensuite ce que je fais c'est de profiter d'un moment à part et en tête en tête çà fonctionne mieux, et là je rigole, je positive... Je lui fais comprendre que chacun a ses problèmes, que je connais des jeunes qui connaissent le même problème mais qui ont appris à très bine se sentir... qu'on a besoin de son avis etc..
il faut rassurer.
pour les souvenirs... C'est super de se les remémorer les bons moments mais quelquefois cela perturbe un peu après...nostalgie... Il faut là aussi sourire, rire quand elle montre ces photos.
Pour la personne qui refuse de parler, là chaque cas est un cas... peux m'ne dire plus ?
bon courage
Caro
carodupre30
 
Messages: 2
Inscription: Lun 6 Mai 2013 10:24

Re: Conseils

Messagepar Bernard Bourdet » Ven 21 Juin 2013 09:49

Bonjour Brigitte
Les problèmes qui sont évoqués ont plusieurs origines potentielles, il me sera donc difficile de vous proposer des solutions types. Nous parlerons donc de pistes et nous allons essayer ensemble d’avancer sur ce parcours.
Pour la personne qui a du mal à finir ses mots et qui s’énerve, on peut espérer qu’il s’agit d’un problème de stress auquel cas il faut rassurer (nous y reviendrons…). S’il s’agit d’une pathologie cérébrale limitant la continuité dans l’expression orale, renseignez-vous auprès du médecin co ou du psychologue pour déterminer les limites de cette personne.
En attendant, et dans tous les cas, lorsqu’elle tente de s’exprimer, prenez un peu de temps, asseyez-vous à côté d’elle, prenez lui la main avec une attitude bienveillante et observez pour constater une amélioration ou non. Il faut limiter la frustration provoquée par l’incompréhension.
Et dites m’en plus dès que possible…
La personne qui raconte ses souvenirs, photos à l’appui, est certainement dans une dynamique positive lorsqu’elle fait ça, mais la « remontée » d’émotions positives provoque, une fois seule dans son appartement, une frustration (liée à la dépression de l’âge). « Tout ça c’est fini ! »…
Dans ce cas, il faut limiter dans le temps la présentation de ses souvenirs, valoriser la richesse de son vécu, lui permettre aussi de participer aux autres présentations (qu’elle ne soit pas seule dans cet exercice pour s’occuper aussi des souvenirs des autres). Là aussi, partagez ses émotions en ayant un contact physique avec elle (lorsqu’elle a fini, par exemple). Accompagnez-la à la fin de l’animation, positivement, individuellement.
Pour tenter de la faire revenir, dites-lui qu’elle n’est pas obligée de s’exprimer à chaque fois et que vous serez présente à ses côtés. Montrez-lui que les « autres » s’intéressent à ses évocations… Et parlez-en au médecin co ou au psychologue.
Testez et dites m’en plus…
Enfin pour la résidente qui ne parle pas en animation, commencez par le contact physique (prendre la main) sans rien lui demander. Le contact bienveillant sans attente développe la confiance. Et si elle dit quelque chose, valorisez.
Bernard Bourdet
Modérateur / Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Bernard Bourdet
Administrateur du site
 
Messages: 4
Inscription: Mer 10 Avr 2013 11:28


Retourner vers L'animation adaptée à la dépendance

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron